Nakamura en streaming

Quand un blitzeur de légende comme Nakamura commente ses parties en direct, ça vaut le détour ! Et Naka vient même de lancer sa chaîne youtube de streaming, avec des sessions de blitz régulières.

Ici il joue contre Yaroslav Zherebukh, un ex-Ukrainien devenu récemment Américain. Ce joueur m’a impressionné par sa vitesse de calcul quand je l’ai joué en Top12 en 2013.

Dans leur 4e blitz Naka est très prompt à juger la capture en f5 après …f5 à 13:55, et vers la fin j’ai apprécié son idée tactique Dd7 à 16:00.

Le 5e blitz montre Naka en défenseur après g4 à 19:00. Son idée de laisser h7 en prise est très convaincante, il évite de jouer …g6 qui affaiblirait ses cases noires. Ensuite il décide de sacrifier une qualité tout en discutant de son personnage préféré dans le vieux jeu vidéo Street Fighter…

1er à l’Open de rentrée de Sautron !

Le quinté gagnant, de gauche à droite : Tangi Migot, moi, Peio Duboué, Alban Delorme, Jérémy Devallée

J’ai participé pour la 1ère fois à l’open de rentrée de Sautron, du 1er au 3 septembre – j’ai plutôt l’habitude de jouer l’open international à la Toussaint. Très bonnes conditions de jeu, je vous le recommande.

La grille américaine

Grâce à un demi-point de Buchholz je prend la 1e place, ça fait plaisir d’avoir du bol ! Et je suis surtout très content de mon jeu : j’ai été créatif (ou trop optimiste ?) et je me suis bien amusé.

La page du tournoi (site du club de Sautron)

Les principes fondamentaux des échecs

Capablanca publie ce livre en 1921, un peu avant de devenir champion du monde.  Dans sa préface de l’édition de 1934, il estime que l’ouvrage n’a pas vieilli – malgré les publications des Hypermodernes comme Mon Sytème de Nimzowitsch en 1925 – et sera encore d’actualité dans un siècle, car les principes stratégiques fondamentaux sont immuables.

Le livre s’adresse à des joueurs qui débutent en compétition, et il part vraiment du début : les mats élémentaires comme Roi et Dame contre Roi sont expliqués. Mais il traite aussi de sujets plus riches comme les finales de tours, et certaines sont aussi passionnantes que complexes.

Capablanca estime qu’on doit d’abord étudier les finales, puis les milieux de jeu, et enfin les ouvertures, afin de savoir où l’on va. Et il étudie ces sujets dans cet ordre-là. D’ailleurs la part du livre réservée à l’étude des ouvertures est extrêmement courte. Un choix pédagogique intéressant, pertinent encore aujourd’hui quand on voit l’obsession de la majorité des joueurs de club pour les ouvertures.

Lire la suite