Kramnik et le jeu dynamique

En 2000, quand Kramnik a pris le titre mondial à Kasparov, son style était technique et sans risque. Avec les blancs il cherchait à obtenir un léger avantage positionnel, et ensuite il accroissait patiemment cet avantage, en jouant avec une précision irréprochable.

Mais Kramnik ne s’est pas endormi sur ses lauriers : à partir de la fin des années 2000 il a profondément modifié son style de jeu. Aujourd’hui je le considère comme le joueur le plus dynamique du top 10 mondial. Il est à l’affut de tout sacrifice positionnel ! Dans les positions déséquilibrées qu’il obtient son intuition stratégique fait des ravages.

Un extrait de la 2e ronde des Olympiades :

Atabayev,Y (2453) – Kramnik,V (2808)
Olympiades de Bakou 2016

ata-kra_35nLes noirs jouent et gagnent.

Difficulté 2 sur 5

Voir la solution

La technique en finale de Svidler

Le multiple champion de Russie Peter Svidler n’a pas un tournoi facile à Saint-Louis, où il remplace au pied levé son compatriote Vladimir Kramnik qui a des problèmes de dos.

Mais hier soir il a parfaitement réagi en battant le joueur le plus solide du monde Anish Giri au terme d’une partie magistrale.

La fin est particulièrement impressionnante :

Giri,A (2769) – Svidler,P (2751)
Saint-Louis 2016

giri-svi_75nSvidler vient de sacrifier
un de ses deux pions d’avance pour obtenir cette position.

Les noirs jouent et gagnent.

Difficulté 4 sur 5

Voir la solution

Rogers – Kasparov 2001

On trouve sur youtube des vieilles vidéos en français de Diagonale TV, en voici une qui date de 2001 présentée par Eloi Relange (et Stéphane Laborde) avec pour invité Jean-Luc Chabanon.

Dans les 10 premières minutes on apprend quelques anecdotes amusantes, notamment l’avis de Kasparov lui-même sur le niveau de Jean-Luc.

Ensuite c’est l’analyse d’une victoire de Kasparov par les deux GM.