Mon élève Lucas Mariette devient Maître FIDE !

Après sa victoire à la ronde 7 de Plancoët, Lucas passe la barre élo des 2300 et va donc devenir Maître FIDE. C’était son objectif de l’été et ce fut rondement mené, bravo ! En plus avec la manière : sa partie est superbe.

Analyse de la ronde 7 de Plancoët : Tristan Roselle – Lucas

La page FFE de l’open de Plancoët


J’ai commencé à entraîner Lucas en mars 2013 pour préparer le championnat de France jeunes, il était poussin avec un élo national à 1420. Et maintenant il va me souffler le premier échiquier en interclubs pour Marennes, quel toupet ! 🙂

Le meilleur score de puzzle rush jamais filmé : 57

Puzzle rush sur chess.com est très à la mode chez les joueurs de tous niveaux. Le but : résoudre un maximum d’exercices tactiques (de difficulté croissante) en 5 min, sachant qu’à la troisième erreur tout s’arrête.

A ce jeu-là le GM américain Ray Robson est le meilleur, loin devant Nakamura ou MVL. Son record est 61.

Il est très impressionnant. Jugez vous-même :

Nomenclature des avant-postes

Un avant-poste absolu

Je me suis lancé dans un projet ambitieux : référencer, définir et classer logiquement toutes les formes d’avant-postes. Voici le résultat de mon travail : (à jour au 30/01)

J’ai commencé à travailler là-dessus en juin 2018, et je suis tombé sur un article de 2013 du forum France-Echecs dans lequel le Maître FIDE Sylvain Ravot discutait des définitions des cases fortes et des avant-postes. Cet article m’a fait gagner du temps dans mon travail, et en juillet j’ai partagé avec Sylvain mes premières idées de nomenclature et quelques nouveaux termes.

Mais j’ai ensuite tardé à publier mon travail – pas complètement abouti – et c’est seulement aujourd’hui que ma nomenclature est vraiment complète. Entre temps Sylvain a commencé à diffuser mon terme d’avant-poste absolu lors de la Masterclass FFE de novembre, et Marc Quenehen vient d’aborder à son tour le sujet dans le numéro d’Europe-Echecs de janvier. Depuis j’ai trouvé le terme plus spécifique de point d’appui absolu pour les cas qu’ils ont abordé.

Merci à Dominique Bart pour son travail de veille sur le sujet, et à Nadège Louassier pour sa relecture attentive !

Une nouvelle immortelle pour AlphaZero ?

La firme DeepMind vient de publier hier plus de 200 parties jouées par AlphaZero contre Stockfish en début d’année.  AlphaZero est la fameuse machine qui apprend les échecs en jouant contre elle-même.
Comme la fois précédente AlphaZero a nettement dominé le match, et a joué dans un style agressif parfois époustouflant.

Télécharger les parties

Il y aura moins de polémiques cette fois-ci concernant les modalités et la cadence du match car ils ont donné un confortable 3h + 15s aux machines, ce qui ne défavorise pas Stockfish.

AlphaZero sacrifie souvent du matériel, et obtient des positions avec compensations. Égales selon les modules d’analyse classiques, ce que les humains traduisent par égalité dynamique.
Des sacrifices « spéculatifs » d’un genre nouveau : jamais inférieurs, mais pas forcément avantageux. Comme si l’imagination débridée de Tal était cadrée par la rigueur d’une machine à calculer.

Est-ce que ce style de jeu est l’avenir des échecs ? Est-ce qu’on doit jouer de préférence les ouvertures réinventées par AlphaZero ? Lire la suite

Simultanée à Saintes sur 18 échiquiers

Lors de ma dernière formation pour la ligue à Saintes le 24 novembre j’ai joué une simultanée contre 18 joueurs de club.

La simul sur le point de démarrer

Les seules fois où j’ai eu plus d’adversaires c’était contre des collégiens, et donc c’était facile. Mais là c’était une autre paire de manches.

J’ai réussi à gagner les 18 parties mais il m’a fallu 2h30 ! La prochaine fois je testerai des ouvertures plus agressives…