La technique en finale de Svidler

Le multiple champion de Russie Peter Svidler n’a pas un tournoi facile à Saint-Louis, où il remplace au pied levé son compatriote Vladimir Kramnik qui a des problèmes de dos.

Mais hier soir il a parfaitement réagi en battant le joueur le plus solide du monde Anish Giri au terme d’une partie magistrale.

La fin est particulièrement impressionnante :

Giri,A (2769) – Svidler,P (2751)
Saint-Louis 2016

giri-svi_75nSvidler vient de sacrifier
un de ses deux pions d’avance pour obtenir cette position.

Les noirs jouent et gagnent.

Difficulté 4 sur 5

Voir la solution

Rogers – Kasparov 2001

On trouve sur youtube des vieilles vidéos en français de Diagonale TV, en voici une qui date de 2001 présentée par Eloi Relange (et Stéphane Laborde) avec pour invité Jean-Luc Chabanon.

Dans les 10 premières minutes on apprend quelques anecdotes amusantes, notamment l’avis de Kasparov lui-même sur le niveau de Jean-Luc.

Ensuite c’est l’analyse d’une victoire de Kasparov par les deux GM.

Une nouvelle version de la combinaison classique Fxh7+

Les thèmes tactiques classiques sont souvent utilisés, mais les enrichir est beaucoup plus rare.

Le Fxh7+ joué la semaine dernière par Nepo est différent de ce qu’on connaissait jusque là.

Essayez de deviner son idée :

Nepomniachtchi,S (2703) – Sjugirov,S (2674)
Sochi, Cht de Russie par équipe 2016

nepo-sju_10bCalculer et évaluer Fxh7+.

Difficulté 5 sur 5

Voir la solution

Le retour de Kasparov en blitz à Saint Louis

Les 28 et 29 avril Garry Kasparov a fait un retour remarqué. Il a affronté en blitz de 5 min + 3 s de délai les trois meilleurs joueurs des Etats-Unis, tous membres du top 10 mondial : Nakamura le spécialiste du blitz, Caruana et So.

J’ai suivi ça en direct, avec les commentaires hystériques à l’américaine de Seirawan, Ashley et Shahade. Les spectateurs n’ont pas été déçus : Kasparov est toujours aussi brillant sur l’échiquier, charismatique et impressionnant dans son attitude. Il joue très agressivement, domine la plupart des parties et seules quelques gaffes l’ont empêché de remporter le tournoi.

La présentation des joueurs commence vers 13:00, et les parties à 17:20.

La ronde 5 Kasparov-Naka (1:31:25) est particulièrement impressionante : Nakamura prend une leçon sur la Partie Ecossaise.

Lire la suite