Une brillante partie d’attaque du prodige chinois Wei Yi

Le jeune Chinois, plus fort que Carlsen au même âge, s’est encore fait remarquer au début du mois avec une attaque impressionnante contre le Cubain Bruzon.

Une partie qui rappelle les échecs romantiques du 19e siècle. Mais tout est correct : une prouesse tactique !

Wei,Yi (2724) – Bruzon Batista,Lazaro (2669)
Hainan Danzhou 2015

wei-yi_bruzon_22b

Les Blancs jouent et gagnent.

Difficulté 4 sur 5

La solution :

La page des résultats

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

onze − 4 =